San ju ichi no jo : 1+2+3

Entre les temps 2 et 3 de san ju ichi no jo, il y a un temps intermédiaire qui n’est pas comptabilisé, et qui est souvent l’objet d’une mauvaise interprétation.

Ce temps consiste à frapper le jo d’uchi. Dans la position où se trouve uke jo au moment où il frappe ainsi, le coup est souvent compris comme une intention d’écarter le jo d’uchi afin de pouvoir exécuter le tsuki suivant (temps 3).

J’ai pratiqué cet exercice des centaines de fois à Iwama sous la direction de maître Morihiro Saito, il n’a jamais donné une telle explication. De même qu’il n’y a pas de parade en Aikido, il n’existe pas non plus de mouvement où l’on écarte délibérément l’arme d’uchi dans un premier temps, afin de pouvoir le frapper dans un deuxième temps. Ce concept est étranger à l’Aikido.

Je me souviens très bien de mes premiers cours d’armes à Iwama, début février 1986. J’avais à l’époque pratiqué l’exercice ci-dessus avec un monsieur que je voyais pour la première fois, Hideo Hirosawa. Ce n’est que bien des années plus tard que j’appris qu’il était, après maître Saito, le deuxième gardien du temple d’Iwama. Il m’a fait comprendre une fois pour toutes la manière de frapper le jo sur cette technique, et la raison pour laquelle il faut le faire ainsi. On doit frapper le jo avec l’idée de couper l’adversaire, et d’armer la frappe suivante (le tsuki du temps 3) dans le temps même de la coupe. Il n’y a aucune intention de dévier le jo d’uchi.

Philippe Voarino, mars 2019.

Reprise: 

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/san-ju-ichi-no-jo-123
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)