Ushiro ryo kata dori sankyo

Les divers éléments d’un système ne sont pas indépendants les uns des autres, ils sont liés par la loi qui les unit au cœur du système en question, n’importe quel élément s’accordant nécessairement, sous le point de vue des fondamentaux, avec tout autre élément de ce système.

Les techniques de l’Aikido, avec ou sans armes, doivent être considérées comme appartenant à un réseau de cette nature. Chaque action est connectée, elle s’accorde avec toute autre action du système, il ne peut pas y avoir d’action indépendante de toutes les autres.

Ce principe est fondateur de l’Aikido. Maître Saito prend grand soin de le présenter et de l’expliquer en introduction de la série Traditionnal Aikido (volume 1, p.18), préalablement à toute autre considération, car tous les efforts consacrés à l’apprentissage de l’art demeureront peine perdue si ce point n’est pas compris.

C’est avec un regard systémique qu’il faut considérer chaque technique de l’Aikido. Le sankyo qui est présenté sur la vidéo doit être exécuté dans l’angle donné et avec le déplacement indiqué pour que soit respecté le chemin qui serpente entre toutes les techniques et qui unit entre-elles toutes les situations.

Philippe Voarino, février 2018.

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/ushiro-ryo-kata-dori-sankyo?language=en
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)