Shomen Uchi Ikkyo Omote #2

Dans la phase de poussée, la jambe gauche sert de point d’appui, c’est pourquoi elle ne doit pas encore avancer à ce stade du mouvement.

Si tori avance la jambe gauche trop tôt, il supprime prématurément le point d’appui de sa force. Uke est alors en mesure de rétablir son équilibre, de baisser le coude et de projeter avec kokyu.

Commentaires

Merci d’avoir repris l’édition des carnets techniques après les congés. Quand reprendrez-vous la suite des kumi tachi et des kumi jo ?
Merci de bien vouloir me fixer.
Bonne journée et cordiales salutations.

Dans les prochains articles, vous trouverez des applications du Buki Waza, le travail sur les points clefs et d’autres cahiers techniques sur des variations. La suite des kumi tachi et kumi jo arriveront dans un 2ème temps.

Bonne lecture.

A partir de quel instant doit-on saisir le poignet de Uke ? On m’a indiqué qu’il ne fallait le saisir à pleine main que lorsque le bras arrive au niveau du ventre de Tori.

Attention : sur la première photo ancienne et monochrome de cet article, cette entrée de Ikkyo est juste. Sur la deuxième photo, juste en dessous, l’entrée du mouvement est puissante, mais elle est incorrecte au niveau du placement du corps de tori. Comparez les deux shisei (alors que sur la première photo il paraît moins bon, mais c’est ça justement l’aïkido : ce qui se voit... et ce qui ne se voit pas) et vous comprendrez (la main qui vient au coude de uke aussi donne sur chaque photo la clef de l’erreur)...

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/shomen-uchi-ikkyo-omote-2
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)