Shiho nage ura

Si vous ne tournez pas suffisamment loin dans le dos d’uke, vous resterez à la portée de vos autres adversaires.

Commentaires

Tout d’abord, merci pour ces articles techniques. Je les trouve très intéressants.

Concernant l’image 3, peut-on imaginer une position avec les jambes plus fléchies permettant de conserver les coudes bien baissés ?

Nous n’avons pas la dynamique complète du mouvement sur les photos, mais il me semble que uke pourrait contrer.

Cordialement

Bonsoir Fabien.

Sur cette photo 3, on est dans l’équivalent exact à mains nues du moment où on monte le ken au-dessus de la tête. Il est impossible de monter un sabre au-dessus de la tête et de garder en même temps les coudes bas. Ce qui est juste en revanche c’est que ce temps doit être rapide. On ne doit pas s’éterniser dans cette position. La coupe suit immédiatement la rotation.

Philippe Voarino

Bonjour,

Peut-être Fabien voulait-il dire coudes rentrés plutôt que coudes bas . Ce qui dépend alors plus ou moins de la souplesse de chacun.

Permettez moi une toute petite critique qui ne concerne absolument pas l’aikido mais la façon de le montrer.
Je trouve que sur ces photos on ne vois pas assez clair, ni assez gros ce qui est dommage, pourrait-on avoir un moyen de les avoir en plus gros directement sur le site ?

Bonsoir Ikkyo,

Je ne sais pas quelles sont exactement les contraintes techniques sur le site.
Le Webmaster pourra vous renseigner bien mieux que moi.

Philippe Voarino

Bonsoir Ikkyo,

Voici quelques éléments de réponse, la publication des articles est, comme vous le savez peut être, sujet à un certain équilibre entre :

  1. Le poids des pages : même en ces temps de haut débit, il ne faut pas trop exagérer si comme moi vous faîtes le calcul du poids de quelques pages vous devriez arriver à des valeurs de 100 à 300 ko ce qui est déjà trop pour certains.
  2. La taille des images : nous essayons de respecter une largeur maximale de page, basée sur une résolution moyenne de taille de moniteur. L’objectif est de nous limiter le plus possible à 2 images en largeur.
  3. La longueur des articles : en affichant uniquement une image par largeur, les articles techniques feraient plusieurs dizaines d’écrans sans compter les éventuels problèmes de tailles / résolution des moniteurs de nos visiteurs (je vous laisse retrouver les essais déjà publiés).
  4. La valeur de l’image : il est nécessaire de respecter le cadre et donc la valeur de la photo. Par exemple sur une photo avec plusieurs uke, recadrer sur tori ne permettrait pas de visualiser le positionnement par rapport au groupe ainsi que les distances.
  5. Le plus important, la mise en page de Philippe Voarino : qui permet de mettre en perspective l’écrit avec son image et rend la comparaison possible.

En regardant bien les dernières publications il est exact que certaines images ont subies une compression peut être trop forte. Je garde votre remarque pour les prochaines fois en espérant que le résultat vous satisfera.

François.

pourquoi pas des grands formats en liens ? (clic sur la photo ou texte ?) éventuellement hébergés ailleurs si vous êtes limités (imageshack etc...)
merci !

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/shiho-nage-ura
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)