Shiho nage omote (direction 1/4)

Le déplacement de nage au cours de ces trois mouvements est parfaitement identique.

Commentaires

Bonjour,
qu’en est-t-il des 3 autres directions ? :)

Je pense qu’elles feront l’objet d’un article chacune quand le temps sera venu ... comme le titre le laisse supposer.

Oui LdB, tout ça est sur mes tablettes, je n’oublie pas. Et d’autant moins que shiho nage est un mouvement fondamental : crucial. Je dis cela pour vous mettre sur la voie. Car la croix est la clef de shiho nage.

Philippe Voarino

J’attend cela avec impatience :)

bonjour,
Personnellement, j’ai un gros problème sur cette technique qui en plus est trés importante, car notre professeur nous demande de l’executer (par exemple sur yokomen)en saisissant le poignet de uke et de l’autre main en exercant une pression et un contrôle du coude et faire en sorte que uke tourne autour de vous, jamais il ne parle de croiser les mains ( tori se retrouve main droite autour du poignet droit de uke et contrôle du coude en tirant légèrement sur celui-ci pour l’obliger à tourner autour de nous)ai -je été clair ?, c’est pas facile à expliquer
qu’en pensez vous ?
merci de votre réponse

re bonjour

je rajoute une petite chose dans votre Yokomen uchi shiho nage , j’ai l’impression que vous bougez plus que uke alors qu’on nous demande de bouger le moins possible et surtout faire que uke soit toujours en mouvement, mais c’est peut être qu’une impression donnée par le montage photo
merci pour ce site trés interressant

bonjour,
pour expliquer ce dont je parlais, j’ai trouvé une video de maître Tamura http://fr.youtube.com/watch ?v=JOMwnCan_mk

on voit bien qu’il y a une action sur le coude

bonjour,
pour expliquer ce dont je parlais, j’ai trouvé une video de maître Tamura

on voit bien qu’il y a une action sur le coude

Bonsoir remijio.

Shiho nage est par excellence le mouvement à mains nues issu de la technique du sabre aiki.

Or quand vous tenez un sabre et coupez avec lui, vous n’avez pas un bras plié et un bras tendu. Les deux bras sont devant vous en extension.

Prenons cette attaque yokomen que vous décrivez qui arrive mettons sur le côté gauche de votre tête. Vous faites shiho nage et votre main droite se trouve au poignet droit d’uke, c’est correct. Mais si votre main gauche se place comme vous le dites au niveau du coude droit d’uke, vous constaterez que pendant toute l’exécution du mouvement votre bras gauche est plié.

Ce défaut est en contradiction formelle avec la pratique du sabre de l’Aikido et par conséquent avec le principe qui veut que toutes les techniques d’Aikido, avec ou sans armes, soient reliées entre elles (riai).

Le sentiment qui doit présider au mouvement dans la première partie de shiho nage est celui de couper gyaku yokomen avec un sabre, ce n’est pas de faire tournoyer un uke complaisant autour de soi en tirant sur son coude avec un bras plié.

La main gauche, au lieu de saisir le coude droit d’uke, doit donc saisir la base de son pouce droit. Il n’y a que de cette manière que votre bras gauche peut être en extension au même titre que votre bras droit qui tient le poignet droit d’uke. A ce moment, vos deux poignets se trouvent inévitablement l’un au-dessus de l’autre, comme quand vous coupez avec un sabre. CQFD.

Enfin, il faut évidemment bouger en coupant (cela s’appelle irimi). Si vous restez les pieds dans le ciment, à supposer même que vous puissiez passer votre mouvement sur l’uke qui vous fait face, que faites vous des trois autres uke qui attaquent au même moment à gauche à droite et dans votre dos ? Toutes les techniques d’Aikido ont été mises au point par le Fondateur en tenant compte des quatre directions, c’est à dire pour faire face à une attaque venant simultanément des quatre côtés.
Une technique qui ne respecte pas cette règle incontournable n’est tout simplement pas une technique d’Aikido.

Philippe Voarino

merci pour votre réponse, je pense qu’en ce qui concerne la saisie du coude il ya certainement de ma part une mauvaise interprétation, il me semble avoir vu quelque chose qui ressemblait à ça.
Peut être aussi qu’un maître qui a atteint un trés haut niveau se permet des choses qui avec lui passent facilement mais qu’un élève ne peut reproduire.
je dois vous dire que j’ai essayé à l’entrainement ce croisement de mains et je trouve ça plus logique , mon problème avec cette technique est le déséquilibre d’uke,j’ai encore pas réussi à suffisamment le déséquilibrer avant de passer sous son bras.
En tous cas je viens souvent sur votre site qui est trés bien réalisé et qui m’aide dans ma pratique.
merci encore à vous

bonsoir Monsieur Voarino

Peut on executer shiho nage sur une attaque chudan tsuki ?

Pour répondre à la question, biensûr que l’on peut exécuter shiho nage sur attaque chudan tsuki,je ne développerai pas ici la méthode car elle est certainement différente de celle de Philippe Voarino

Bonsoir remijio.

Au contraire, pourquoi ne pas indiquer votre manière de réaliser shiho nage sur chudan tsuki ?

Philippe Voarino

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/shiho-nage-omote-direction-14
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)