Kokyu Ho, Kokyu Nage


Morote dori (katate ryote dori) Saisir le tranchant du bras


Kata dori

Pivotez à 180° pour entrer dans le dos d’aite. A ce moment, vos pieds et ceux d’aite sont dans la même position.

Ouvrez la jambe arrière. Projetez vers le dos d’aite et pas vers sa jambe d’appui arrière. Ne regardez pas aite.
Bien que la saisie soit différente dans ces deux mouvements, le déplacement de nage est identique.

Commentaires

Philippe, veux-tu bien préciser le mouvement des mains pour obtenir un déséquilibre correct et complet ? Souvent, je vois des élèves qui les arrêtent à hauteur de la gorge.

C’est le coude qui doit être à hauteur de la gorge. Si il y a une différence de taille très importante, le coude peut aussi être au niveau de la poitrine d’aite. Vous devez travailler à votre niveau. Il n’est pas possible de mettre le coude dans la gorge d’un homme de 2 mètres quand on mesure soi-même 1m 60.

L’action du coude sur la gorge est-elle horizontale (alors Uke reculera "bêtement"), ou bien ascendante jusqu’à créer le déséquilibre puis descendante (comme sur irimi par exemple) ?

Ce n’est pas le coude qui agit, c’est le corps à travers le coude.Il n’y a rien de linéaire en Aikido, mais des spirales qui développent leurs effets dans l’axe des déséquilibres d’aite.

bonjour Philippe Voarino,
pourriez vous expliquer le travail qui doit etre effectue pour la technique en suwari- waza de ryote- dori kokyu-ho.De plus, la saisie du partenaire doit-elle etre ferme ? Quel est alors le sens reel de ce mouvement.Merci pour votre attention (et patience) a ces questions.
Be02

Bonjour beo2.

La position la plus puissante qu’un homme puisse adopter est celle qu’il prend naturellement quand il doit pousser quelque chose de très lourd. Un appui solide au sol (triangulaire) et les deux bras devant lui légèrement écartés en arc de cercle, coudes bas. Cette position est fondamentale pour une raison simple : toutes les techniques d’Aikido sans exception l’utilisent. Pourquoi chaque cours d’Aikido débute-t-il et se termine-t-il par kokyu ho ? Le message est clair me semble-t-il : la position kokyu est l’alpha et l’omega. Rien n’est possible en Aikido sans le respect absolu du travail de kokyu. Ce travail commence évidemment par l’apprentissage de la position physique elle-même. Debout ou à genoux. En suwari waza, il existe différentes manières d’exécuter kokyu ho selon qu’uke tient par-dessus, par-dessous, sur les côtés, très fermement…et il serait un peu long et laborieux de décrire tout cela avec des mots. Une indication cependant : il est ridicule de transformer cet exercice en un simple test de force. Le but n’est pas de savoir lequel des deux a le plus de force physique et peut grâce à une sorte de bras de fer jeter l’autre par terre. L’exercice consiste, comme toujours en Aikido, à compléter ce qui chez l’autre manque ou est en trop. Le travail en rotation des avant-bras est d’une grande importance.

Philippe Voarino

Bonjour monsieur Voarino,

J’ai remarqué que maître Saito, dans le livre "Takemusu Aikido volume 6 : Budo", utilise l’appellation "kokyu nage" pour certaines techniques apparaissant sous l’appellation "irimi nage" dans le livre original "Budo". Je pense précisément aux techniques numéro 4 et 28 ainsi qu’à la technique 7 indirectement.

Bien sûr vous avez déjà attiré notre attention sur le caractère relatif et parfois même réducteur des mots employés comme des étiquettes. Le langage n’est cependant pas neutre, il révèle une certaine façon d’appréhender les choses. Aussi je me demande si des critères techniques existent pour différencier une technique "Kokyu", d’une technique "irimi" ?

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/kokyu-ho-kokyu-nage
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)