Kajo #7

Nikyo et kote gaeshi sont deux rotations parfaitement symétriques qui ont naturellement sur uke des effets symétriques, comme on peut le constater sur les photos ci-dessous.

Nikyo enroule le poignet d’uke vers l’intérieur, kote gaeshi l’enroule vers l’extérieur.
Est-ce pour cette raison que ces deux techniques figurent ensemble, dans le livre de Tadashi Abe, dans la catégorie nikajo ?
Oui, mais pas seulement.

Considérons, comme depuis le début de ces dossiers, notre attaque shomen uchi.

Nous rappelons l’angle de nikyo omote que nous avons expliqué en détail dans Kajo # 6 :

Si une relation de la même nature que celle qui unit ikkyo omote et shiho nage existait entre nikyo omote et kote gaeshi, il faudrait nécessairement que kote gaeshi soit exécuté dans l’angle symétrique de nikyo, c'est-à-dire sur la figure :

Est-il possible que ce soit bien le cas ?
Et bien oui, la direction de projection est tout à fait nette sur les deux photos ci-dessous, et on vérifie qu’O Sensei projette bien uke dans l’angle symétrique à celui de nikyo omote  :

A vrai dire, cette qualité ne devrait pas vraiment nous étonner, car il semble naturel que deux mouvements parfaitement symétriques dans leur processus aient des contraintes géométriques elles-mêmes symétriques.

De même qu’ikkyo omote et shiho nage, opposés à 180° forment la catégorie ikkajo sur la ligne n° 1 ou premier diamètre à 60°, nikyo omote et kote gaeshi,également opposés à 180° forment la catégorie nikajo sur la ligne n° 2 ou deuxième diamètre à 60°.

Nous pouvons donc ajouter kote gaeshi à notre figure sans plus attendre :

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/kajo-7
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)