Kajo #18

1 - DSO

Photo 1, le pied droit de tori est en position pour ikkyo omote.
Photo 2, le pied droit de tori est en position pour gokyo omote, à 180° de la position précédente.

L’étude des kajos nous a menés (entre autres) à la découverte suivante: les 180° d’angle qui séparent les photos 1 et 2 ci-dessus représentent la demi-sphère dans laquelle trouvent leur place les cinq techniques d’immobilisation dites omote. L’ajustement d’ikkyo à gokyo se fait par un déplacement du pied avant en arc de cercle de 0° à 180°. Sur ce demi-cercle, les angles successifs vont déterminer les directions des techniques:

IMPORTANT: le chemin parcouru par le pied droit entre ikkyo omote et gokyo omote s’appelle tai no henka. Nous allons comprendre cela un peu plus loin.

Afin de la rendre plus lisible, inscrivons cette demi-sphère omote dans notre figure de référence en grisant la demi-sphère correspondante qui n’abrite pas les techniques omote:

2 - DSU

Photo 1: le pied droit de tori est en position pour ikkyo ura.
Photo 2: le pied droit de tori est en position pour gokyo ura.

Nous savons désormais avec l’étude des kajos qu’ura est l’autre face d’omote, et que toutes les immobilisations de la demi-sphère d’omote ont une réplique absolument symétrique dans la demi-sphère d’ura que nous figurons comme suit:

IMPORTANT: le chemin parcouru par le pied droit entre ikkyo ura et gokyo ura s’appelle également tai no henka.

C’est d’ailleurs à ce tai no henka qu’on pense généralement, c’est celui qui est répété au début de chaque cours, qui consiste à passer dans le dos d’uke, et qui est la clef des techniques d’immobilisation ura. Mais le déplacement que nous avons vu plus haut dans la sphère d’omote est le même en tous points. La seule différence est qu’il permet, lui, d’exécuter les techniques dans la demi-sphère qui est en projection du ventre d’uke.
Et ce qui fait que l’on reste dans la demi-sphère d’omote ou que l’on entre dans la demi-sphère d’ura n’est jamais que le pas initial vers l’avant effectué avec le pied arrière juste avant de lancer la rotation dans le dos d’uke.

Il n’échappe à personne que la même photo illustre dans ce kajo #18 aussi bien gokyo omote qu’ikkyo ura. Quel sens faut-il voir à cela ?
Pour comprendre le rapport entre les deux demi-sphères omote et ura au niveau des déplacements, il est indispensable de se rappeler la surprenante découverte faite dans le kajo #13 et de partir d’elle: gokyo et ikkyo sont une seule et même technique vue de deux côtés différents, deux côtés opposés à 180°.
Si à 180° d’ikkyo omote se trouve gokyo omote, qu’en même temps, à 180° d’ikkyo omote se trouve ikkyo ura, et que le sens de rotation est le même (ue kara shita made), alors c’est que gokyo omote et ikkyo ura sont la même chose. Dit autrement il n’y a en vérité ni ikkyo ni gokyo il y a ippo, la première loi. Gokyo omote et ikkyo ura sont, par la nécessité issue des déplacements, deux mouvements jumeaux.
La seule chose qui les différencie, mais elle est fondamentale, est la nature du tai no henka qui, déclenché dans le dos d’uke, fait passer ikkyo ura au tout début de la demi-sphère d’ura, alors que, maintenu « devant » uke, laisse gokyo omote à l’extrême limite de la sphère d’omote. Ces mouvements sont séparés par l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette.

On comprend mieux, après cette précision, le malentendu par lequel gokyo omote a été assimilé par l’Aikido moderne à une forme ura. C’est sa proximité avec ikkyo ura qui est la cause de cette confusion.

Inscrivons maintenant la demi-sphère d’ura dans notre figure de référence, comme nous l’avons fait pour la demi-sphère d’omote:

La réunion des deux sphères omote et ura donne ainsi la figure suivante où les degrés sont calculés avec pour origine la clef de roppo et non plus l’axe polaire de l’attaque d’uke:

Philippe Voarino, juin 2012.

Commentaires

Bonjour Maitre, Merci pour ces 18 études très intéressantes riches en précisions , chaque nouvelle planche éclaire les précédentes et à chaque relecture c'est de nouvelles découvertes . Sur ce kajo18 , autant l'explication ikkyo omote et gokkyo omote lié par le déplacement tai no henka est claire , je ne comprends pas le mouvement "gokyo ura" par rapport à ikkyo ura ; à partir de l'axe de ikkyo ura ce serait un déplacement pour être à 180 degré ?et donc revenir dans la direction de ikkyo omote ? D'avance je vous remrcie pour vos compléments d'instructions

Bonjour noumea le mer.

...le mouvement "gokyo ura" par rapport à ikkyo ura ; à partir de l'axe de ikkyo ura ce serait un déplacement pour être à 180 degré ?et donc revenir dans la direction de ikkyo omote ?

C'est exactement ça. C'est la conséquence du tai no henka exécuté dans le dos d'uke.

Philippe Voarino

Bonsoir , Merci de cette précision qui confirme que le fameux Gokkyo Ura , est diamétralement opposé à celui habituellment exécuté qui est lui une technique omoté ! En reformulant , ikkyo versus Gokkyo c'est la position des mains et l'omote d'une technique se confond avec l'ura de l'autre . "Dit autrement il n’y a en vérité ni ikkyo ni gokyo il y a ippo bien sincères remerciements pour cet immense travail.

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/kajo-18
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)