Jusan no jo - Shichi kara kyu made (7-9)


Vous venez de frapper shomen uchi, vous êtes en ken no kamae, vous êtes attaqué de l'arrière.


Regardez puis pivotez en lançant votre jambe gauche vers l'arrière.


Même mouvement vu sous un autre angle


Cette frappe est en réalité destinée à la pointe du coude ou aux côtes.


Frappez le jo d'uchi. Votre jo termine à hauteur de votre visage.
COMPTEZ SHICHI


Armez le tsuki.


Migi hanmi tsuki.
COMPTEZ HACHI


Uchi et uke prennent tous deux en même temps un pas de retrait. Armez comme pour tsuki gedan gaeshi, mais vous êtes en migi hanmi.
COMPTEZ KYU

Commentaires

bonjour maitre et meilleurs voeux.

une simple question concernant le deplacement sur sichi, pourquoi ne pas mettre en application le mouvement vu dans le 20 eme suburi sur gaeshi, c'est a dire faire un tenkai (pivot a 180°) puis irimi pour le tsuki au lieu de faire un tenkai puis un tenkan puis irimi. est ce pour simplement coller au catalologue de maitre Saito ou pour une raison ?

cordialement

Bonjour GMD.

Dans le 20ème suburi, vous frappez gyaku yokomen avant de pivoter pour le tsuki, vous êtes donc en hidari hanmi à ce moment. Au contraire pour le 7 de jusan no jo vous êtes en migi hanmi, c'est pourquoi il est plus facile de partir vers la gauche.

Philippe Voarino

bonjour maitre,

mon interrogation ne tient pas compte du fait du sens de rotation mais du fait que dans le suburi vous ne faite pas tenkan alors que dans le jusan no jo vous le faite.j'entend par TENKAI le fait de faire un pivot sur place donc pour reprendre les differences entre les deux, tenkai et irimi dans le suburi et tenkai puis tenkan puis irimi dans le 7 de jusan no jo. tres cordialement ps: je l'espere, a bientot a antibes, si mon planning le permet. gilles

Bonjour GMD.

Je ne suis pas sûr de bien comprendre la question.Ce serait beaucoup plus rapide de vous répondre sur un tatami. Si vous venez au Gasshuku d'Antibes du 21 au 27 avril, nous prendrons un moment pour voir ce point.

Philippe Voarino

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/jusan-no-jo-shichi-kara-kyu-made-7-9
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)