FITAF

En 2014, une scission a eu lieu au sein de l’association ITAF France : quelques dojos n’ont plus souhaité travailler sous la tutelle d’ITAF International. Cependant, alors même qu’ils avaient démissionné d’ITAF, ils ont continué d’utiliser le nom ITAF France pendant un assez long temps.

Cette situation paradoxale, et la confusion qu’elle entretenait, nous a mis en position, mon ami Alain Grason et moi même, d’assumer des responsabilités qui devenaient nécessaires afin que le siège de la France auprès de l’association ITAF International ne reste pas vide :

fonder une nouvelle représentation française d’ITAF dont les références pour l’enseignement restent conformes à l’Aikido d’O Sensei, tel qu’il est techniquement et spirituellement expliqué et développé sur le site TAI.

L’association ainsi créée a pris le nom de FITAF : Fédération Internationale Takemusu Aikido France. Elle regroupe les dojos qui n’ont pas quitté ITAF International, et elle a reçu délégation de pouvoir d’ITAF International pour l’organisation de l’enseignement de l’Aikido en France.

FITAF est donc désormais la représentation officielle exclusive d’ITAF International sur le sol français.

Avec Alain, nous avons souhaité les règles les plus simples possible pour son fonctionnement, et elles se résument à ceci :

  • Une adhésion annuelle forfaitaire par dojo (100 €), quel que soit le nombre de pratiquants,
  • Aucune adhésion par pratiquant (le dojo doit donc assurer ses pratiquants, soit directement auprès d’une compagnie, soit par le biais de son appartenance à une autre association d’Aikido ou omnisport).

    En échange de cette adhésion forfaitaire de 100 €, le dojo reçoit :

  • Un support technique au moyen des formations et des stages organisés par FITAF ou ITAF International,

  • Un support en communication par l’inscription du site internet du dojo sur le site FITAF et ITAF international,
  • La possibilité pour tous les membres du dojo de présenter les grades dan ITAF, la validité de chaque grade étant attestée par le diplôme officiel d’ITAF International.
  • Un passeport ITAF International pour chaque membre du dojo (ce passeport est remis la première fois contre règlement du prix coûtant de 20 €, il est validé les années suivantes pour chaque pratiquant, sans aucun frais, par un timbre licence individuel, pourvu que le dojo ait réglé son adhésion annuelle).

FITAF est une association sans but lucratif, l’objectif est la transmission de l’Aikido d’O Sensei, ce n’est pas la recherche du profit.

Cette simplicité et ces coûts très modiques ont pour but de permettre à des dojos qui souhaiteraient pratiquer avec la représentation française d’ITAF, de le faire à moindre frais, et sans aucune complication, éventuellement même sans quitter leur fédération d’appartenance.

Tous les dojos français qui sont intéressés par la pratique telle qu’elle est définie sur le site TAI, peuvent rejoindre librement FITAF. Il suffit pour cela qu’ils prennent contact : - soit en demandant un formulaire d’adhésion sur ce site, - soit en le demandant directement par poste à : FITAF, 3 Impasse Bouvard, 06160 Juan les Pins.

Philippe Voarino, octobre 2015

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/fitaf
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)