Erreur sur kote gaeshi

Ce déplacement est correct, il vous amène sur le flanc de votre adversaire tout en vous permettant de quitter la zone dangereuse.

Mais, si pour projeter en kote gaeshi vous revenez maintenant devant uke, vous vous replacez tout seul dans la gueule du loup.
C’est une erreur classique avec un seul adversaire quand on ne tient pas compte de toutes les directions d’attaque. Et c’est pourquoi O Sensei expliquait dans les kuden :

Comportez-vous avec un seul adversaire comme s’il y en avait plusieurs.

C’est évidemment à l’opposé de la zone dangereuse, dans le déséquilibre arrière d’uke qu’il convient de projeter.

Commentaires

Pourrait-on ajouter que ce faisant, la plupart des tori s’exposent aux atemi car ils reviennent face à uke - souvent en remontant le poignet, ce qui pour lui facilite une reprise d’équilibre.
Résultat on voit beaucoup de kote gaeshi inefficaces et dangereux...

BOnjour
Je n’ai jamais vu quelqu’un faire ce genre de kote gaeshi. Si à un moment Tori se retrouve face à Uke dans "l’aikido moderne", il me semble que c’est parce que tori a obtenu le déplacement de Uke qui se retrouvera au centre des autres uke.
Me trompeje ?

Matlamb, je vous invite a regarder cette vidéo http://fr.youtube.com/watch ?v=ENSat0bmUpA&feature=related
La toute première technique effectuée est un très bon exemple de l’erreur dont parle cet article

Bonjour Alexandre,
Merci pour cette illustration parfaite !

A moins de me tromper sur cette vidéo la troisième technique est effectué de la même manière http://fr.youtube.com/watch ?v=YTsfG0eNbuE&NR=1 c’est le troisième mouvement. Il remonte le kote gaeshi très haut et les mains ne sont sur le centre.

Pardon pour le lien voici la bonne adresse http://fr.youtube.com/watch ?v=YTsfG0eNbuE&NR=1

Décidément !!! il faut enlever l’espace entre "watch" et le " ?" je sais pas pourquoi il me met ça :(

Bonjour
Vous devriez observer la vidéo ,qu’Alexandre a proposé,avec plus d’attention , C.Tissier après son tenkan obtient la rotation et le déséquilibre de Uke qui se retrouve à la place qu’occupait C.Tissier (c’est ce que décrivait Matlamb le 2 Janvier 2008 ) :donc ,en principe, au milieu des autres Uke ,si on suppose qu’il y en avait d’autres ,et donc uke se trouverait alors entre C.Tissier et les autres uke .Le seul vrai reproche qu’on puisse lui faire c’est de remonter un peu trop le poignet cela pourrait s’avérer dangereux à plus d’un titre pour Uke comme pour lui mais dans un tel mouvement si il y a beaucoup de dynamique au départ ce problème se résume à la dangerosité pour le poignet de Uke .Si vous avez de la curuiosité vous pourrez trouver qu’il y a encore qq temps C.Tissier ne remontait pas le poignet aussi haut mais hélas cette nouvelle tendance a été impulsée par l’aikikai et si l’on veut ne pas voir trop de gens se faire "planter" par un jury de passage de grades on est obligé de le passer ainsi !! Dommage !!

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/erreur-sur-kote-gaeshi
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)