Erreur #5 - Position des mains sur la saisie de shiho nage


Si la main de dessous ne croise pas pour saisir la base du pouce d'uke, votre bras qui est le plus près d'uke a une mauvaise extension. Vous aurez du mal à couper dans la direction du déséquilibre d'uke et du mal à monter vos bras au-dessus de votre tête.


Le fait de croiser les mains en saisissant la base du pouce d'uke place votre bras qui est le plus près d'uke dans l'extension idéale pour continuer votre spirale. Tenez le bras d'uke comme vous tenez votre ken.

N'oubliez pas que l'origine de shiho nage est la coupe happo giri. Il y a donc une grande logique à ce que la saisie du bras soit la même que celle du sabre.


Quand la saisie est incorrecte et que les mains ne sont pas croisées, l'extension de votre bras qui est près d'uke est mauvaise. C'est la raison pour laquelle on peine à monter les bras au-dessus de la tête. Uke n'est pas déséquilibré, son bras est plié et il peut faire chuter tori vers l'arrière au moment de la rotation.


Quand la saisie est correcte, vous pouvez mettre le bras d'uke en extension, vous pouvez monter vos deux bras au-dessus de votre tête comme si vous coupiez avec le sabre, uke est déséquilibré et il ne peut pas vous gêner lors de la rotation.

Commentaires

Ohayo gozaimasu,

Omoshiroi desu ne. Vraiment très intéressant et très instructif, en fait je n’ai pas encore beaucoup d’expérience vu que je ne m’entraine que depuis un peu plus d’un mois, mais il faut avouer que vu comme ça et expliqué de la sorte c’est beaucoup plus logique et facile a comprendre.
Merci beaucoup pour tous vos articles, et ne vous arrêtez surtout pas de nous faire plaisir.

Doomo arigato gozaimashita.

Bonjour monsieur Voarino.

On m’a enseigné une variante de shiho nage dans laquelle la main du bras le plus près d’uke se place au niveau de son coude. Considérez-vous que cette technique est valable, ou présente-t-elle les mêmes inconvénients que ceux qui sont exposés dans l’article ?

En outre à la fin de la technique shiho nage, comme d’ailleurs dans la technique kote gaeshi ou au moment de déséquilibrer un partenaire lors d’une saisie arrière, on nous engage à rester le buste le plus vertical possible en adoptant une position proche de shiko dachi du sumo voire de fudo dachi du karate (pieds largement écartés jambes très fléchies). L’argument avancé est d’éviter d’être emporté par un partenire qui s’accroche en particulier sur shiho nage. Peut-être est-ce que je me trompe, mais en observant les photos de Budo ou bien de la série Takemusu aiki, il me semble que O sensei et maître Saito conservent la position hanmi en inclinant parfois sans exagération le buste en avant ... Quelles seraient vos recommandations sur ce point ?

Amicalement Kakuto.

Bonjour kakuto,

Je me permet d’intervenir en ce qui concerne la position du buste. Si vous restez droit comme on vous l’a indiqué, vous ne parviendrez pas a deséquilibrer un uke puissant car c’est le corps qui pousse et non les bras.
Essayez par vous même avec un uke non complaisant, en restant vertical c’est vous qui tomberez en arrière au moment de passer sous le bras d’uke.

J’ajouterais que si uke réussit a s’accrocher a vous lors de shiho nage c’est que vous n’êtes pas assez derrière lui. Il peut donc aussi vous assomer avec la main qui s’accroche, un buste droit et des jambes fléchies vous protegent-ils aussi d’une frappe ? c’est la question a se poser il me semble

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/erreur-5-position-des-mains-sur-la-saisie-de-shiho-nage
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)