Bansai #2


Mêmes remarques ici que sur Bansai #1


Si votre déplacement est tel qu’il vous porte un peu plus près d’uke que dans Bansai #1, le maai n’est plus approprié à kote gaeshi.

La distance est en revanche parfaite pour kokyu nage qui naît alors naturellement :
quand vous commencez à bouger, vous n’êtes pas libre si vous avez déjà dans l’esprit la technique que vous allez exécuter. Vous ne pouvez pas connaître la technique que vous allez utiliser avant que les conditions particulières au mouvement n’imposent cette technique de préférence à une autre.

A un niveau avancé, le pratiquant doit développer la faculté de s’adapter immédiatement et sans idée préconçue au changement incessant des situations corporelles.

Rappel : ne regardez pas dans la direction où vous projetez uke sans quoi vous tourneriez le dos au danger.

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/bansai-2
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)