Au-delà de la méthode #80

Ushiro ryote dori kote gaeshi : aspect stratégique

Ce dossier complète le dossier #79. Il montre concrètement pourquoi il n’est pas possible de se rendre directement avec le pied arrière dans le quart arrière du corps en passant par l’avant.

Il y a en effet deux types d’impossibilité :

  1. une impossibilité biomécanique, telle qu’elle est démontrée dans le dossier #79,
  2. une impossibilité stratégique.

L’impossibilité stratégique, qui est illustrée dans la vidéo ci-dessus, réside dans le fait que se rendre avec le pied arrière dans le quart arrière du corps, en passant par l’avant, expose le flanc de tori à l’adversaire qui se trouve, au départ de l’action, du côté vers lequel il tourne.

Si l’on veut respecter l’enseignement d’O Sensei, il est nécessaire de pratiquer en faisant attention et en étant vigilant à des adversaires venant des quatre directions (Budo, p. 38 de l’édition anglaise). Il est donc impossible d’exécuter une technique dans un angle où le corps de tori se trouve exposé, que ce soit kote gaeshi ou toute autre technique avec ou sans armes.

Il faut également, écrit O Sensei, être attentif aux huit directions. Ceci ne peut véritablement trouver d’explication que dans la pratique, mais en tout état de cause il n’est pas possible de gérer huit directions si l’on n’a pas compris préalablement comment on doit se déplacer en sécurité en fonction des quatre directions d’attaque fondamentales. Ces quatre directions constituent ce que l’on peut appeler la croix de l’attaque.

Philippe Voarino, décembre 2017.

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/au-dela-de-la-methode-80?language=en
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)