Au-delà de la méthode #68

Shiho nage : hérésie martiale de la rotation à contre-sens

Il est d’usage, dans l’enseignement de la méthode, de couper avec une rotation inversée à la fin du mouvement de shiho nage.

Je ne discute pas ici le bien-fondé de cette façon de faire dans l’optique d’un enseignement didactique, qui, comme chacun le sait, est une approche visant à instruire et à informer par des moyens simplifiés qui ne sont pas toujours en adéquation avec le principe de réalité.

Je veux simplement montrer dans ce dossier qu’il est important de ne pas mélanger les genres : un mouvement qui a été volontairement édulcoré pour les besoins de l’apprentissage ne peut pas avoir d’efficacité martiale, il est même foncièrement dangereux pour la sécurité de celui qui se hasarderait à l’utiliser en toute bonne foi dans une situation martiale réelle.

Je rappelle au professeur d’Aikido qui se trouve parfois en position d’instruire les forces de police et de sécurité, que sa responsabilité est engagée dans l’enseignement qu’il transmet. Donner pour martial un enseignement qui n’est encore que scolaire, c’est envoyer quelqu’un au combat en lui laissant croire qu’il a une arme de guerre alors que ce n’est en réalité qu’un pistolet à bouchon, c’est donner l’illusion de l’efficacité à un homme qui peut payer cette croyance de sa vie. Toute légèreté dans ce domaine peut devenir criminelle.

Philippe Voarino, juin 2017.

Reprise: 

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/au-dela-de-la-methode-68
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)