Au-delà de la méthode #34

KUMIJO n°8 - Les difficultés nécessairement liées au respect de la méthode

Application sur un départ du pied avant : kaiten nage

La méthode exige la pratique des exercices selon la ligne. Le kumijo n°8 ne fait pas exception.

Ce qui permet de travailler sur une ligne, c’est l’adoption de la position hanmi du début à la fin du mouvement, c’est à dire non seulement au début et à la fin du mouvement, ce qui est normal puisque la position hanmi (roppo) est la condition de la mobilité dans les six directions, mais aussi pendant l’action, ce qui en revanche n’est pas normal parce que la position hanmi ne permet pas la rotation des hanches (irimi tenkan) nécessaire à l’exercice de la puissance.

Soyons bien clairs : la position hanmi (roppo) est indispensable, sans elle il n’y a pas d’ouverture des hanches dans les six directions, et c’est à partir de la position hanmi seulement que l’action d’Aikido peut être construite, mais la rotation qui naît de la position hanmi est une transformation, et sa base n’est plus un triangle mais un carré, car c’est le carré seulement qui permet cette utilisation caractéristique des hanches que l’on appelle en Aikido irimi-tenkan.

Conserver la position hanmi du début à la fin du mouvement, il faut bien voir cela, c’est retrancher de l’Aikido la dimension du carré, et faire du triangle la seule figure utilisable. Or ce n’est pas la définition de l’Aikido par O Sensei qui a dit et écrit au contraire que c’est parce que le triangle se transforme en carré que le cercle peut apparaître, et l’aiki est l’union de ces trois. L’Aiki n’est pas l’application exclusive du triangle.

Mais attention, si l’on veut travailler sur une ligne il faut s’en donner le moyen, et il faut alors conserver hanmi et donc le triangle tout au long de l’action : c’est cela le fondement de la méthode. Inévitablement, des contradictions apparaissent quand les exercices sont pratiqués de la sorte, car il s’agit d’un artifice. Certaines de ces contradictions et impossibilités sont expliquées dans la vidéo.

Encore une fois, les contradictions de la méthode ne sont pas le signe de sa faiblesse ou de son inutilité, elles sont simplement la marque de sa limite. Il s’agit simplement de savoir ce que l’on fait et pourquoi on le fait. Ce n’est qu’à cette condition qu’un enseignement peut être profitable. Ce n’est jamais qu’au tout début de la pratique que l’on doit se contenter de répéter sans comprendre, comme le fait un enfant du monde des adultes. Mais l’enfance comme toute chose ne peut et ne doit avoir qu’un temps.

Le cahier 35 expliquera comment on arrive au travail véritable à partir de l’exercice en ligne qui est illustré ici.

Philippe Voarino, avril 2016.

Reprise: 

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/au-dela-de-la-methode-34?language=en
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)