Au-delà de la méthode #28

Gros plan sur le principe de deplacement de l’Aikido

(exemple dans le quartier avant droit du cercle)

Pas de technique dans ce dossier vidéo, mais une tentative de mettre la loupe sur la seule manière possible de se déplacer en Aikido, si l’on accepte de suivre le chemin proposé par O Sensei, c’est à dire le respect du principe irimi-tenkan.

Irimi-tenkan est la manière de la langue japonaise appliquée à l’art martial pour dire que le déplacement d’Aikido est une rotation. Quand cette rotation entraîne une hanche vers l’avant, elle entraîne l’autre vers l’arrière, et vice versa, c’est bien sûr inévitable, et personne ne conteste je pense cela. C’est tout simplement cette action rotative des deux hanches en complémentarité que l’on appelle irimi-tenkan.

La conséquence fondamentale de cette définition du déplacement d’Aikido comme une rotation « irimi-tenkan », c’est que tout déplacement qui ne respecte pas ce principe rotatif n’est pas un déplacement d’Aikido. Ceci n’est rien d’autre que la déduction logique tirée de la définition même de l’Aikido comme un art conçu autour du principe irimi-tenkan.

On voit ainsi que dans la position hidari hanmi prise en exemple dans la vidéo, tori n’a que deux possibilités, ou deux manières si l’on veut, d’aller dans le secteur à 90° qui se trouve dans son avant droit :

  1. – en mettant en rotation son pied avant pour aller vers la droite
  2. – en mettant en rotation son pied arrière pour aller vers l’avant

Tout autre chemin intermédiaire reste bien entendu utilisable ... pour ramasser un champignon, cueillir une pomme sur une branche, ou serrer la main à un ami, mais pas dans un contexte martial. Car le défaut majeur et rédhibitoire pour l’Aikido de tous ces chemins intermédiaires, c’est qu’ils s’empruntent avec de simples pas, c’est à dire sans rotation des hanches, autrement dit sans que soit respecté irimi-tenkan, le principe sine qua non de l’Aikido.

Si l’on veut faire l’Aikido d’O Sensei, il faut donc comprendre que le principe irimi tenkan a des conséquences fondamentales sur le déplacement de tori, ou encore, dit d’une autre manière, qu’un simple pas – fut-il rapide, fut-il même relativement efficace – n’est pas un pas d’Aikido, dès lors qu’il ne respecte pas le principe rotatif. Un simple changement de hanche n’est pas une rotation. Chacun peut en faire l’expérience en marchant ou en courant. Les hanches de l’homme travaillent en ligne depuis bien longtemps. Depuis qu’il s’est séparé de ses frères les singes, les hanches de l’homme ne travaillent plus en en rotation. Appeler rotation n’importe quel changement de hanche est une erreur sérieuse, qui empêche de comprendre ce que recouvre véritablement le concept irimi-tenkan.

Philippe Voarino, février 2016.

Commentaires

bonjour Philippe, j'ai fait une recherche sur l'axe de rotation de notre corps et je suis tombé sur ceci, la chaine musculaire spiralée est composé de deux chaines en helix (comme un ADN) qui enserre le corps depuis les pieds a la tete pour lui donner une unité, liaison entre les muscles pelviens et scapulaires apparement(mais je ne suis pas expert, loin de la). ce qui reviens a dire que l'axe de rotation doit etre l'axe de ces chaines musculaire et pas la colonne vertebrale (qui se situe a l'exterieur de celles ci d'ailleurs)qu'en pensez vous?voici le lien(file:///C:/Users/utilisateur/Desktop/imgres.htm)cdlt gilles

pardonnez moi GMD mais je ne comprends pas vos explications .si le point de contact avec uke est Toujours en dehors du champ de vision de tori alors comment fait tori pour savoir qu'il y a un uké ?? et quel interet si uké n'est pas visible c'est qu'il n'est pas la . de plus pourquoi tori devrait il etre entrain de visualiser un prochain uké si il n'y a qu'un attaquant ?? vous pensez donc que vous ne serez jamais attaquer par une seule personne selon votre theorie .je ne sais pas trop quoi penser .cdt

sacha2,je cerne mieux votre intention, angeliquement sur le coup j'ai pensé que vous faisiez parti du staff de FITAF mais il n'en ai rien , vous n'etes qu'un troll, quel interet de mettre mes videos ou mon site sans faire de critique, est ce juste pour me faire plaisir, pour mettre Philippe d'en l'embarras, sachant que je suis adherent mais pas enseignant FITAF, c'est vraiment une basse besogne que celle ci, dommage que vous ne signez toujours qu'avec des pseudo comme DIEU parfois!!! le site TAI est un lieu d'echange par un endroit pour regler ses comptes. non cordialement.gilles

Erreur #11 - Sokumen irimi nage, regarder où l’on projette

Bonjour GMD - je ense que vos arguments ne sont pas bons . en effet regardez les nombreuses videos du Fondateur et vous verrez que le fondateur avait toujours uke dans sa vue . mais peut etre que le fondateur lui meme ne pratiquait l'aikido ,d'apres vos remarques cela est possible . le fondateur lui meme pratiquait contre UN attaquant donc il devait faire erreur cela est sur .de omote peut se realiser meme sur plusieurs attaquants . je pense que vous etes pas dans la direction du fondateur malheureusement. quand le fondateur disait ne regardez les yeux ou le sabre de votre attaquant,il voulait dire ne pas fixer les yeux sur son regard ou son sabre et non pas ne pas regarder l'attaquant . la difference est de taile avec votre interpretation . mais bon vous semblez tellement "avancé" sur la voie de l'aikido . je me permets de vous joindre quelques videos du fondateur - regardez ou il regarde !!cdt https://www.youtube.com/watch?v=gr3Z5r26R2o https://www.youtube.com/watch?v=cJeIb1CQjqI

merci si vous pouvez m'expliquer comment vous pouvez tourner autou d'un muscle (qui par definition n'est pas quelque chose de "rigide" ou "solide"?? quelque soit la chose qui tourne il faut un axe rigide comme pivot il me semble .donc la colonne vertebrale etant riide ou plutot un axe solide il semble logique que ce soit elle le pivot du corps humain et non pas les muscles .... si vous enlevez la artie solide a quoi que ce soit normalement cela s'effondre .. enlever les agglos ou les ossatures metalliques d'un immeuble je doute fort que le beton seul le fasse tenir .. mais bon peut etre suis je totalement idiot .

l Aikido est un art puissant , mais en tant que simple "humains" plein d ego et de force physique ,je crains que la profondeur de cet "art" necessite a certain de mettre les gants et monter sur un ring ,juste pour d abord evacuer la tension musculaire qui rigidifie l execution de la spirale ,ensuite pour apprendre le "regard" et ou il se place :toujours en avance :-) ensuite vous vous epuissez a argumenter sur de la "theorie" ,Philippe vous offre le savoir ,l application n est pas demontrable dans l etat juridique actuel amities serge

Juste pour confirmer ; si Philippe ( chose qu il ne dirait jamais) disait je peux combattre n importe qui ( karate ,kung-fu etc etc ) ce serait vrai ,c etait deja le cas dans son dojo il y a 30 ans ,mais pour pouvoir pretendre la meme chose il faudrait s astreindre a ce qu il s est obligé :en etudes en entrainement ,en culture ,en solitude,et en effet nous ne sommes pas tous fait pour cela , ou du moins nous n avons pas la meme "essence" en nous .car en rien son objectif ne residait dans "cette idee" .ce n est que mon avis rien d autre amicalement

la valeur d un guerrier , d un homme ne residera jamais dans sa capacité à "tuer" un adversaires ou des adversaires ,mais dans sa capacité d amour ,je crois que c est le vrai sens de toute pratique ancestrale ,mais pas de la société contemporaine qui mets sur un pied d estale la force physique et la violence inconsciente .Serge

en ce qui concerne votre avis sur Yokomen et Shomen (frappe laterale et frappe sommet du crane ) tou est dans la nomination meme des frappes - etudiez svp ce que signifie YOKOMEN et SHOMEN .il n'y a pas grand chose a creuser malheureusement - pratiquez vous le iaido cher monsieur sinon interessez vous au iaido peut etre aurez vous des reponses sur ces frappes .cdt

Il s’agit d’une attaque portée avec la main ouverte, de haut vers le bas, sur le sommet du crâne de l’adversaire afin de toucher le point vital. Le bras de Tori doit rester dans la ligne centrale et ne pas se tendre entièrement afin de protéger son coude et son centre. Si l’attaque Shomen paraît simple, elle ne l’est pas. La frappe porte généralement sur le haut du front et symbolise la coupe au sabre plus qu’un atemi efficace. La recherche de l’efficacité avec la main ouverte nécessite un entraînement et la recherche du point tanto (dit des cent réunions ou zone de l’ancienne fontanelle) pour espérer un effondrement de l’adversaire. Cette attaque reste surtout le symbole du sabre. Elle permet de travailler le timing pour se glisser sous cette attaque et la capacité à retourner le partenaire (dans un travail éducatif).

un grand professeur a dit : il faut aimer l'art en vous meme et non pas vous aimer dans l'art .je pense que cela peut s'appliquer a n'importe quel art y compris martial. cdt

Il s’agit d’une attaque portée avec la main ouverte, sur une trajectoire diagonale du haut vers le bas, en direction de la tempe ou de la base du cou afin de toucher le point vital. Le bras de Tori doit rester dans la ligne centrale pendant la montée de l’attaque et adopter une diagonale uniquement sur la descente.

L’attaque Yokomen symbolise les deux coupes diagonales au sabre, mais elle a aussi un véritable potentiel d’efficacité. Plusieurs cibles sont possibles :

la tempe pour étourdir ou davantage, en cas de rupture de l’os temporal.
la base du cou pour briser l’os de la clavicule
le cou pour déplacer ou casser les vertèbres. La recherche de l’efficacité avec la main ouverte nécessite un entraînement. Cette attaque reste surtout le symbole du sabre. Il existe un gyaku-yokomen-uchi, soit une attaque diagonale remontante, rarement étudié.

bonjour -je pense qu'il faudrait rappeler a beaucoup de pratiquants d'arts martiaux que dans les ecoles anciennes le pratiquant signait son engagement avec son sang .puis avec le fondateur de l'aikido ,il fallait semble t il etre "parrainé" par deux personnes pour etre accepté comme eleve.par contre question pour VOARINO Sensei : pourquoi sur votre site ne mettez vous pas de suwari waza et hanmi handachi waza. le fondateur pratiquait ces techniques surtout en fin de vie quand sa maladie ne lui permettait plus de rester longtemps debout .merci d'avance bien que je ne sois pas adherent ni enseignant de votre ecole .

lien que j'ai trouve interessant pour nous pratiquants d'aikido . un peu long a ire mais il faut faire l'effort de lire jusqu'a la fin . cdt a tous et bonne lecture

http://www.leotamaki.com/article-interview-kondo-katsuyuki-le-gardien-du...

Gilles,

pour tout vous dire, je ne pense pas avoir été discourtois avec vous en suggérant quelques points d'améliorations que tout le monde peut constater au travers de vos écrits sur ce forum; puisque nous parlons d'Aikido, juste une dernière suggestion, après c'est aussi là encore vous situer dans la réalité, présentez vous au moins au Shodan (qui n'est que le début de la pratique), cela peut-être une piste.... Cdlt.

ERIC,

d'apres vous Mes dents rayent le sol, je suis presomptueux et bien d'autre chose, moi je ne me suis pas permis cela avec vous, je ne suis pas donneur de leçon, je pratique beaucoup et j'essaye de comprendre le pourquoi sans etre influencé par les opinions de chacuns, tres souvents contradictoire.Beucoup de mes contradicteurs prennent en exemple des maitres bardés de DAN qui s'ont censés avoir le savoir et qui pourtant ne pratique pas le meme aikido, c'est une des raisons pour lesquelles je me fais ma propre idée, j'ai fait plus de 2000h de catalogue SAITO sur 4000h de pratique au totale et j'ai une petite idée de cela, du moins suffisement pour ne pas faire les erreurs de base, je suis passez a autres choses qui s'appelle la rotation et hors de question que je desaprenne a mon corps cela, j'ai mis plus de trois ans pour cela, alors les grades sont la derniere de mes préoccupations. Philippe est un phare que je ne peux voir qu'une ou deux fois par an en stage et de ce fait j'avance de mon coté sans attendre, il se trouve que j'arrive a des choses parfois differentes de Philippe et je veux savoir si j'ai tord ou raison, si j'ai tord je corrige, c'est tres simple, Mon ancien prof n'a jamais accepté que je prefere la vision de Philippe a la sienne et il n'a de cesse que de me nuire(D'autres ont connu cela) SI J'ai tord, repondez moi par des arguments technique, verifiable, comme ce que fait Philippe, pas avec des histoires de passage de shodan ITAF raté sans en connaitre les vrais raisons!! Vous osez me dire que vous n'etes pas discourtois en me disant que je suis en dessous du debut d ela pratique, j'ai hate de verifier le votre de niveau, vous avez peu etre une video de cela histoire de comparer les erreurs techniques, que risquez vous?. Je ne connais ni votre nom ni votre grade mais je vous invite dans mon dojo, histoire que vous jugiez de mon niveau, je peux venir dans le votre si vous le souhaitez, vous avez mes coordonnes j'attend les votres, sans animausité aucune, juste histoire de voire qui fait quoi. Pour la methode IWAMA voir avec Philippe ou HITOHIRA, MOI je suis ailleurs cdlt

Bonjour GMD - pardonnez moi mais vos propos me mettent tres mal a l'aise . vous dites " Pour la methode IWAMA voir avec Philippe ou HITOHIRA, MOI je suis ailleurs" . vous ne dites pas SENSEIS cela me gene beaucoup . de plus vous dites si vous voulez pratiquer IWAMA ... or il semble d'apres tous les ecrits que IWAMA est l'endroit ou le Fondateur a mis au point TAKEMUSU AIKI donc l'aikido.vous dites Moi je suis ailleurs .bien dans ce cas faut il en deduire que vous ne pratiquez donc pas l'aikido.si tel est le cas pourquoi sur votre site vous referer a l'aikido et de plus a l'aikido de VOARINO Sensei. appelz donc votre site NEUVIC NO MICHI ou GMD NO MICHI pourquoi pas mais ne prenez pas la definition AIKIDO puisque vous dites que vous etes ailleurs. MAITRE NORO apres avoir arreter l'aikido a bien crérer le KI NO MICHI . bon il est vrai egalement que ma comparaison entre MAITRE NORO et vous n'est peut etre pas une bonne chose . cdt

a lire pour les pratiquants qui le souhaitent

http://www.leotamaki.com/article-interview-tamura-nobuyoshi-l-aigle-de-l... salutations

de quoi vous vous melez ! Si Mr Voarino a ses opinions ,respectez les ,Mr Jeandel aa tt rcu de Philippe .de plus Philippe a recu l enseignement direct De Sensei Saito ,je pense qu il est temps que nous la fermions tous sur le sujet de l Aikido cordialement

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/au-dela-de-la-methode-28
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)