6ème Kumijo


Uke jo : ouvre insensiblement le jo vers sa gauche afin de susciter le tsuki d'uchi jo. D'un point de vue supérieur, cette ouverture est en réalité le début de l'irimi.


Irimi et frappe. Veillez à tenir fermement votre jo avec les deux mains au moment de la frappe.


Uchi jo : jodan gaeshi uchi.
Uke jo : contrôle les coudes d'uchi. La main gauche doit être sur l'extérieur du coude gauche d'uchi. La jambe gauche est devant.


Tenkan à 90°, l'extrémité à main droite du jo suit la ligne de l'épaule d'uchi dans un angle à 45° pour arriver entre les deux mains d'uchi. Ne pas chercher à frapper la tête d'uchi.


Mouvement kaiten pour projeter uchi vers son déséquilibre avant gauche.


N.B. : Ce déséquilibre est le même que celui utilisé en tai jutsu avec la technique ikkyo...


Cf. également jo dori...

Commentaires

Serait-ce possible d’avoir tous les kumitachi et tous les kumijo dans les cahiers techniques afin de nous en servir comme aide-mémoire.
En effet, nous ne les pratiquons pas tous les jours et, de ce fait, avons tendance à les oublier.
Ce serait très sympa de votre part.
Grand merci.

Nous continuerons de publier dans les prochains cahiers techniques les kumijo et kumitachi ...

Dear Philippe,

Merry Christmas and happy new year to you and your family.
I want to thank you for this rich seminar as usual, especially the explanation of the meaning of O-SENSEI’s sentences from the BUDO book.

“The secret of Aikido is not how you move your feet, it is how you move your mind.
I’m not teaching you martial techniques, I’m teaching you non-violence.”
 Morihei Ueshiba. To his students

I will appreciate if you can explain the deep meaning of this paragraph.
Thank you in advance.

Best regards,

Your student Tarek Alawie

Whoever has been teaching Aikido knows how difficult it is to answer to the question "What is Aikido ?". It is difficult because answering to such a question implies that you have achieved a level of knowledge in the art that entitles you to speak. But I have the idea that there is a bigger difficulty : the fact that it is not in the power of the words we use to express the reality of what we are speaking about.

Commenting on O Sensei’s sentence is facing exactly the same problem for it actually comes back to explain what Aikido is. If I nevertheless must try to do it this is what I will say.

In his young days, Morihei Ueshiba studied budo in order to become strong. Untill his meeting with Onisaburo Deguchi it is for sure that he practiced and taught martial techniques which had little to do with non-violence, under the guidance of Sokaku Takeda. And he became strong.
But that was not enough for him. O Sensei’s stroke of genius was that he understood that the possibility to be defeated necessarily lies in the will to win and the will for power. Because competing with somebody necessarily means remaining in the duality.
When you change your mind from the will for power into the will for what the universe wants, you kind of disappear as a human being and become the neutral vehicle for the energy of the universe. Of course such a sentence has no meaning when one contents oneself with such words. But there is a way to make real the knowledge of what the universe wants : it is the practice of Aikido. Through the Aikido techniques, the body will progressively help the mind to understand what unity looks like in concrete terms.
As long as people have not moved their mind, that’s to say have not switched it from the concept of rivalry and competition to the true feeling of blending with the movement of things, they will remain in the world of the martial techniques.
The world of non-violence can only be reached once one has gone past the world of martial techniques. But it is essential for that purpose to go through it before. That’s why we are on the mat.

To go past the world of martial techniques means to some extent that one must forget about the techniques he has learnt. This doesn’t mean of course that one is not able to do ikkyo anymore. It means that one has used the techniques for what they are, that’s to say as a tool to change the mind. And that when a technique will appear it will not be as a consequence of the will of a person, but instead as a consequence of the natural and necessary movement of the universe.

Happy New Year to you Tarek and thank you for your question.

Dear Philippe,

Thank you for this clear explanation.
We are so lucky to have such wonderful and useful Web site.
(Awaiting for the English version).☺☺

Best regards,

Your student Tarek Alawie

Bonjour Maître,

Les kumijo débutent par une position de uke jo en Shizen taï.

Quelle est l’origine d’une telle position ?

Quel sens convient-il de donner à une telle position ?

Est-elle adoptée car c’est la position la plus neutre...permettant le plus large éventail de réponses possible ? Ou s’agit-il d’une simple convention de travail, ce dont je doute.

Merci pour vos précieux conseils.

Bonjour Phil.

L’idéogramme "bu"(de budo par exemple) représente une lance debout appuyée contre un arbre. L’arbre symbolise l’axe vertical, l’axe du monde, de même que l’homme dont on dit qu’il est le pont entre le ciel et la terre. C’est pour cette raison que le Pape est appelé Pontifex, Souverain Pontife.

Shizentai c’est donc "bu", la lance appuyée contre l’homme, contre l’axe du monde, c’est à la fois la tranquillité, la puissance et l’origine de toute technique. Pouvait-on indiquer plus simplement cette vérité des choses.

Il faut être vigilant, les choses les plus importantes sont là, sous notre nez, et généralement nous ne les voyons pas. L’Aikido est une bonne école pour apprendre à ouvrir les yeux.

Philippe Voarino

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/6eme-kumijo
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)